[PUBLICATION] Réindustrialiser la France

[PUBLICATION] Réindustrialiser la France


© Photo : Gerd Eichmann

RÉINDUSTRIALISER LA FRANCE
suivi de l’exemple d’une ville moyenne, Bourges

La pandémie Covid 19, en plus d’être dramatique pour les populations, a révélé la fragilité du monde et les limites de la globalisation. La France n’avait plus de système industriel permettant de répondre dans des délais adaptés aux besoins sanitaires. Le temps est venu de réinventer avec un modèle qui doit s’orienter vers plus de proximité, de solidarité et d’écologie. Quelles mesures peuvent permettre de développer et réindustrialiser la France ? Comment une ville moyenne du centre de la France, Bourges, peut, comme champ d’application de ces mesures, montrer qu’un autre modèle est possible ?

[LIRE L’ARTICLE : 18 pages, HTML et PDF]

[PUBLICATION] De la longue histoire des épidémies au Covid-19

[PUBLICATION] De la longue histoire des épidémies au Covid-19

  Francesco I d’Este pourvoit à son peuple pendant la grande peste de 1630 […] par B. Fenice – 1659 – Metropolitan Museum of Art

DE LA LONGUE HISTOIRE DES ÉPIDÉMIES AU COVID-19

L’histoire de l’homme est jalonnée de maladies épidémiques. Elles ont toujours suivi les déplacements, liés aux échanges commerciaux ou aux guerres. Ces épidémies, définies comme des pestes avant l’époque moderne, pouvaient être provoquées par des agents différents (typhoïde, variole, peste bubonique ou pulmonaire, fièvre jaune). L’accélération récente des voyages, avec le développement des voyages aériens, augmenta la vitesse de propagation des nouvelles épidémies. Cependant, les progrès dans la détection des cas et la rapidité de mise en œuvre de traitements permirent le plus souvent de limiter leurs conséquences sanitaires. Des pestes de l’Antiquité à la pandémie actuelle de Covid-19, en passant par la Peste noire et la grippe espagnole, les grandes épidémies du passé sont analysées, ainsi que le nombre de leurs victimes. 

[LIRE L’ARTICLE : PDF 3,8 Mo]

[PUBLICATION] Après le Covid-19: « réinventer » l’aménagement du territoire

[PUBLICATION] Après le Covid-19: « réinventer » l’aménagement du territoire

Photo by mali maeder from Pexels

L’APRÈS COVID-19 : « RÉINVENTER » L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

La crise du covid-19 est un défi sanitaire, économique, environnemental, social, mais aussi territorial. Dans son discours du 13 avril 2020, le Président Macron a déclaré vouloir rebâtir une économie forte et indépendante en matière financière, agricole, sanitaire, industrielle et technologique. Dans ce dessein, il a conclu : « Sachons, dans ce moment, sortir des sentiers battus, des idéologies, nous réinventer – et moi le premier… ». Or, « réinventer » après le Covid-19, c’est aussi « réinventer » l’aménagement du territoire.

[LIRE L’ARTICLE]

[PUBLICATION] Le quotidien Les Échos souligne l’importance du nouveau dossier de la revue Population & Avenir

[PUBLICATION] Le quotidien Les Échos souligne l’importance du nouveau dossier de la revue Population & Avenir

  
LE QUOTIDIEN LES ÉCHOS SOULIGNE L’IMPORTANCE DU NOUVEAU DOSSIER DE LA REVUE POPULATION ET AVENIR

[EXTRAIT]
L’habitat des personnes âgées
Voici un dossier qui, alors que le coronavirus affecte singulièrement les aînés, ne pouvait pas mieux tomber. Où vivent les 12,5 millions de personnes âgées de 65 ans ou plus, dont les 3,5 millions âgées de 80 ans ou plus ?
Les retraités – c’est naturel -sont plus ancrés localement que les jeunes générations. La stabilité résidentielle est particulièrement élevée dans le périurbain. Mais l’héliotropisme joue et les littoraux deviennent plus gris. En moyenne nationale, un tiers des 65 ans ou plus et la moitié des 80 ans ou plus vivent seuls. Le phénomène étant plus prononcé encore en ville. 67 % des plus de 65 ans vivent dans une maison, contre 57 % de la totalité des ménages. Leurs conditions d’habitation sont, généralement, plus confortables. Des données à saisir quand on sait que les personnes âgées plébiscitent le fait de vieillir chez elles plutôt que dans des établissements spécialisés.

[POUR S’ABONNER]

[PUBLICATION] Le covid-19 : la fin de la géographie de l’hypermobilité

[PUBLICATION] Le covid-19 : la fin de la géographie de l’hypermobilité

Photo © Freepik

LE COVID-19 : LA FIN DE LA GÉOGRAPHIE DE L’HYPERMOBILITÉ

Depuis le progrès des transports aériens et notamment la très forte diminution du besoin d’escales techniques, puis l’essor de la globalisation dans les années 1990, le monde était entré dans une ère d’hypermobilité. Les thuriféraires d’une planète nomade, dédaigneux de ceux qui, tout en aimant le monde, demeuraient attachés à une identité territoriale, s’en réjouissaient. Effectivement, le droit accru à la mobilité, ensuite accentué dans les années 2000 par le développement des compagnies aériennes à bas coût, décelait des avantages, par exemple pour les pays sachant valoriser leurs atouts économiques et touristiques. Mais la pandémie de covid-19 a révélé que l’hypermobilité avait également des inconvénients.

[LIRE L’ARTICLE]

[PUBLICATION] Quel aménagement du territoire? Face aux enjeux du développement durable, de la décentralisation et de la mondialisation

[PUBLICATION] Quel aménagement du territoire? Face aux enjeux du développement durable, de la décentralisation et de la mondialisation


QUEL AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ? FACE AUX ENJEUX DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA MONDIALISATION

L’évolution des territoires français se trouve particulièrement concernée au XXIe siècle par trois enjeux: le développement durable, la décentralisation, et la mondialisation. Cette analyse consiste à décrypter la nature de ces enjeux pour les territoires afin de définir les axes essentiels d’une politique d’aménagement du territoire au service du bien commun.

TÉLÉCHARGER LE FICHIER : [PDF/4,5 MO]

[PUBLICATION] Roland Pressat, un démographe éminent de l’équipe d’Alfred Sauvy

[PUBLICATION] Roland Pressat, un démographe éminent de l’équipe d’Alfred Sauvy


ROLAND PRESSAT, UN DÉMOGRAPHE ÉMINENT DE L’ÉQUIPE D’ALFRED SAUVY

Roland Pressat (1923-2020) est un éminent représentant des chercheurs forgés dans «l’esprit Sauvy». Sens de la rigueur, qualités de plume et goût pour la vulgarisation. Sa contribution à la diffusion de l’analyse démographique fut considérable et de nombreux démographes, à travers tous les continents, lui doivent leur formation, tant par son enseignement, à Paris et à Montréal, que par ses ouvrages. Son innovation pédagogique fut la création de «devoirs» comme apprentissage à la recherche. Homme de passion, il était également collectionneur de gravures, amateur de vins et de cigares. 

TÉLÉCHARGER LE FICHIER : [PDF/6,8 MO]

[TV] L’utilisation géopolitique des migrations

[TV] L’utilisation géopolitique des migrations


L
’UTILISATION GÉOPOLITIQUE DES MIGRATIONS

Le recteur Gérard-François Dumont, Président de la revue Population & Avenir, reçu par Yves Calvi, dans l’émission l’Info du Vrai, en clair sur Canal + explique comment la Turquie utilise à des fins géopolitiques la misère des immigrants qui se trouvent sur son pays et de Syriens qui subissent les combats dans la région d’Idlib.

De pauvres immigrants qui se trouvent otages des rapports de force géopolitiques au Moyen-Orient et entre les grandes puissances, tandis que l’Union européenne semble demeurer impuissante.

Référence : numéro 746 de La revue Population & Avenir

Voir l’émission sur la page de l’émission : [Cliquer] puis sélectionner l’émission du 3 mars 2020

[CONFÉRENCE] Les dynamiques démographiques de d’Asie du Sud-Est

[CONFÉRENCE] Les dynamiques démographiques de d’Asie du Sud-Est



LES ÉVOLUTIONS DISPARATES D’UN SOUS-CONTINENT FRAG
MENTÉ

Le recteur Gérard-François Dumont, Président de la revue Population & Avenir, montre d’abord que La distribution spatiale des populations des pays d’Asie du Sud-Est ne se caractérise pas, comme celle de ses deux sous-continents voisins, l’Asie centrale du Sud et l’Asie orientale, par la présence d’un pays milliardaire en nombre d’habitants dominant démographiquement la région. Toutefois, l’Asie du Sud-Est compte un peuplement plus de deux fois supérieur à celui du quatrième sous-continent asiatique, l’Asie occidentale.

Les dynamiques de son mouvement naturel se distinguent en général par une transition démographique rapide, cependant parfois heurtée pour des raisons géopolitiques, et déjà terminée dans plusieurs pays. Les dynamiques migratoires passées expliquent l’importance de certaines diasporas dans le peuplement, tandis que des effets de répulsion et d’attraction migratoires varient considérablement selon les pays et selon les périodes, sous l’effet de facteurs politiques et économiques.

Il en résulte, selon les projections moyennes, des perspectives d’accroissement démographique fort différenciées selon les pays