Covid-19: une révolution territoriale face à la fin de l’hypermobilité ?

Covid-19: une révolution territoriale face à la fin de l’hypermobilité ?


© Freepik

COVID-19 : UNE RÉVOLUTION TERRITORIALE FACE À LA FIN DE L’HYPERMOBILITÉ

Gérard-François Dumont interroge: sous le triple effet de la globalisation, de l’internationalisation et de la mondialisation, des années 1990 à 2010, une certaine concentration des habitants et des activités a bénéficié aux métropoles. Avec les années 2020 et les effets de la pandémie covid-19, ne va-t-on pas assister à une révolution géographique, donc à une nouvelle géographie de la population qui sera moins à l’avantage des plus grandes villes ?    

[VOIR LA CONFÉRENCE]

[PUBLICATION] La guerre pour quelles frontières ?

[PUBLICATION] La guerre pour quelles frontières ?

La Sculpture monumentale dressée en 1967 à la sortie nord de Stepanakert devenue le symbole du Haut-Karabagh : « Nous sommes nos montagnes ». © Benoit Prieur – Wikimedia Commons

LA GUERRE POUR QUELLES FRONTIÈRES ? – L’exemple du Haut-Karabagh dans le sud Caucase

Parmi les objectifs des guerres, conflit armé entre plusieurs groupes politiques, figure souvent la question des frontières ou de la souveraineté exclusive d’un groupe politique sur un territoire donné. Les guerres victorieuses déplacent ou modifient les frontières. Les guerres sans vainqueur peuvent se terminer par un statu quo frontalier. Au sud Caucase, les guerres du Haut-Karabagh, dont le troisième conflit sanglant entre l’Azerbaïdjan et le Haut-Karabagh a éclaté le 27 septembre 2020, s’inscrivent dans cette question frontalière et offrent un exemple saisissant des interactions entre conflit armé et frontières.

[LIRE LA PUBLICATION : 18 pages – PDF]

[PUBLICATION] Les femmes face aux inégalités de genre

[PUBLICATION] Les femmes face aux inégalités de genre

Visiteuses saoudiennes assistant à la Foire au Livre de Riyadh le 5 mars 2013 © Mojac Jutaily

LES FEMMES FACE AUX INÉGALITES DE GENRE – L’exemple de l’Arabie saoudite

La question des inégalités de genre qui discriminent les femmes en Arabie saoudite peut d’abord être étudiée à l’examen de différentes statistiques. Leur analyse est éclairée par une comparaison avec plusieurs pays. L’étude met ensuite en évidence les discriminations dont souffrent les Saoudiennes en raison du non-respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. D’autres textes internationaux adoptés par l’Arabie saoudite les rendent-ils possibles ? Les dirigeants du pays ont tout de même pris différentes décisions censées réduire les inégalités de genre. Signifient-elles une évo- lution structurelle ou bien ont-elles seulement pour objet de rassurer la communauté internationale ?

[LIRE LA PUBLICATION : 23 pages – PDF]

[TV] La question migratoire

[TV] La question migratoire


LA QUESTION MIGRATOIRE (Magazine : 28 MN – ARTE)

Résumant différents analyses parues dans la revue Population & Avenir, Gérard-François Dumont expose clairement la réalité des migrations internationales (à regarder à partir de la quatorzième minute).

[PUBLICATION] Réindustrialiser la France

[PUBLICATION] Réindustrialiser la France


© Photo : Gerd Eichmann

RÉINDUSTRIALISER LA FRANCE
suivi de l’exemple d’une ville moyenne, Bourges

La pandémie Covid 19, en plus d’être dramatique pour les populations, a révélé la fragilité du monde et les limites de la globalisation. La France n’avait plus de système industriel permettant de répondre dans des délais adaptés aux besoins sanitaires. Le temps est venu de réinventer avec un modèle qui doit s’orienter vers plus de proximité, de solidarité et d’écologie. Quelles mesures peuvent permettre de développer et réindustrialiser la France ? Comment une ville moyenne du centre de la France, Bourges, peut, comme champ d’application de ces mesures, montrer qu’un autre modèle est possible ?

[LIRE L’ARTICLE : 18 pages, HTML et PDF]

[PUBLICATION] De la longue histoire des épidémies au Covid-19

[PUBLICATION] De la longue histoire des épidémies au Covid-19

  Francesco I d’Este pourvoit à son peuple pendant la grande peste de 1630 […] par B. Fenice – 1659 – Metropolitan Museum of Art

DE LA LONGUE HISTOIRE DES ÉPIDÉMIES AU COVID-19

L’histoire de l’homme est jalonnée de maladies épidémiques. Elles ont toujours suivi les déplacements, liés aux échanges commerciaux ou aux guerres. Ces épidémies, définies comme des pestes avant l’époque moderne, pouvaient être provoquées par des agents différents (typhoïde, variole, peste bubonique ou pulmonaire, fièvre jaune). L’accélération récente des voyages, avec le développement des voyages aériens, augmenta la vitesse de propagation des nouvelles épidémies. Cependant, les progrès dans la détection des cas et la rapidité de mise en œuvre de traitements permirent le plus souvent de limiter leurs conséquences sanitaires. Des pestes de l’Antiquité à la pandémie actuelle de Covid-19, en passant par la Peste noire et la grippe espagnole, les grandes épidémies du passé sont analysées, ainsi que le nombre de leurs victimes. 

[LIRE L’ARTICLE : PDF 3,8 Mo]

[PUBLICATION] Après le Covid-19: « réinventer » l’aménagement du territoire

[PUBLICATION] Après le Covid-19: « réinventer » l’aménagement du territoire

Photo by mali maeder from Pexels

L’APRÈS COVID-19 : « RÉINVENTER » L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

La crise du covid-19 est un défi sanitaire, économique, environnemental, social, mais aussi territorial. Dans son discours du 13 avril 2020, le Président Macron a déclaré vouloir rebâtir une économie forte et indépendante en matière financière, agricole, sanitaire, industrielle et technologique. Dans ce dessein, il a conclu : « Sachons, dans ce moment, sortir des sentiers battus, des idéologies, nous réinventer – et moi le premier… ». Or, « réinventer » après le Covid-19, c’est aussi « réinventer » l’aménagement du territoire.

[LIRE L’ARTICLE]

[PUBLICATION] Le quotidien Les Échos souligne l’importance du nouveau dossier de la revue Population & Avenir

[PUBLICATION] Le quotidien Les Échos souligne l’importance du nouveau dossier de la revue Population & Avenir

  
LE QUOTIDIEN LES ÉCHOS SOULIGNE L’IMPORTANCE DU NOUVEAU DOSSIER DE LA REVUE POPULATION ET AVENIR

[EXTRAIT]
L’habitat des personnes âgées
Voici un dossier qui, alors que le coronavirus affecte singulièrement les aînés, ne pouvait pas mieux tomber. Où vivent les 12,5 millions de personnes âgées de 65 ans ou plus, dont les 3,5 millions âgées de 80 ans ou plus ?
Les retraités – c’est naturel -sont plus ancrés localement que les jeunes générations. La stabilité résidentielle est particulièrement élevée dans le périurbain. Mais l’héliotropisme joue et les littoraux deviennent plus gris. En moyenne nationale, un tiers des 65 ans ou plus et la moitié des 80 ans ou plus vivent seuls. Le phénomène étant plus prononcé encore en ville. 67 % des plus de 65 ans vivent dans une maison, contre 57 % de la totalité des ménages. Leurs conditions d’habitation sont, généralement, plus confortables. Des données à saisir quand on sait que les personnes âgées plébiscitent le fait de vieillir chez elles plutôt que dans des établissements spécialisés.

[POUR S’ABONNER]